Patrimoine et curiosités

Core, Corentz, Corentum, Couren,…ce sont quelques toponymes mentionnés sur les documents pour parler de Coren au fil des siècles. De par son emplacement stratégique, Coren figurait parmi les forteresses défensives pendant la guerre de Cent ans et les guerres de religion. Avant 1789, Coren était de la Haute-Auvergne, du diocèse, de l’élection et de la subdélégation de Saint-Flour. Il était le siège d’une justice régie par le droit coutumier et ressortissant à la sénéchaussée d’Auvergne, en appel de la prévôté de Saint-Flour.